raison-detre

Les motivations du collectif

écriScience s’est constitué sur la base d’un triple constat

puce-gris-color

Constat n°1

Les politiques publiques et les bailleurs de fonds accordent de plus en plus leurs crédits de recherche et de développement aux projets dont les retombées serviront potentiellement la société.

Un objectif ministériel

La majorité des appels à projets intègrent aujourd’hui des objectifs de« valorisation et diffusion » et précisent les publics bénéficiaires : scolaires, techniques, professionnels…

À vos côtés dès la rédaction de la réponse à l’appel à projet, écriScience évalue le budget correspondant à la prestation choisie en terme de valorisation et diffusion.

  • formation de vos équipes pour qu’elles soient autonomes ;

  • délégation de prestations auprès d’écriScience ;

  • voir les prestations détaillées

Exemples :

• Le programme n°142 concernant l’enseignement supérieur et la recherche agricole. Un des trois objectifs prioritaire est : Développer la valorisation de la recherche vers les secteurs professionnels et l’appui aux politiques publiques.

• Télécharger l’extrait du bleu budgétaire de la mission: Enseignement supérieur et recherche agricole (pdf) adressé à Stéphane Le Foll, Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt.

puce-gris-color

Constat n°2

Sciences et expertises ont longtemps été réservées aux « spécialistes ». Ce cloisonnement ne correspond plus à une civilisation qui souhaite trouver d’un clic la réponse à ses questions.

La société veut comprendre

écriScience encourage la diffusion des savoirs et des connaissances en les rendant accessibles. Le collectif s’applique à ce que la restitution soit :

  • compréhensible au public à qui elle s’adresse (vulgarisation)

  • diffusée sous des formes qui lui correspondent : articles, vidéos, expos, conférences…

  • sur les média et réseaux privilégiés par ce public : choix d’un ou plusieurs réseaux sociaux, magazines, réseaux associatifs…

 Exemples :

• Chercheurs et laboratoires présentent leurs résultats au grand public lors de Ted’x et autres conférences grand public.

• Élus et financeurs souhaitent être tenus informés tout au long des projets (sans être spécialistes des domaines de recherche).

• Les sciences deviennent participatives, les FabLab se créent un peu partout… Carte des Fablab en France sur le site de Makery

puce-gris-color

Constat n°3

Ceux qui détiennent la connaissance ne sont pas toujours qualifiés pour l’expliquer, la communiquer. D’un autre coté, les professionnels de la communication sont rarement formés à transcrire des données complexes.

Dialogue et complémentarité

écriScience  réunit des professionnels issues de la recherche et de la communication.

Fort de ce dialogue entre leurs différents domaines, les membres du collectif mettent leur complémentarité au service de la diffusion des connaissances et des savoir-faire.

Ils essaient de trouver un langage capable de respecter l’exigence scientifique et l’accessibilité au public ciblé.