redaction-graphisme

Rédaction et graphisme

Valoriser les contenus éditoriaux

puce-gris-color

Constats / 1

  • En moyenne, une personne lit 100 000 mots par jour, contre 20 000 il y a 30 ans.*

  • De plus cette personne ne lit pas tous les mots mais seulement 28%.*

  • Il ne lui suffit que de quelques secondes pour décider de lire, poursuivre un article ou bien tourner la page.

Dans ces conditions, rédiger pour être lu devient un exercice délicat.

* Source : MOOC Rue89, « Écrire pour le Web »

puce-gris-color

Rédaction

Après étude du champ lexical et du type de communication de vos pairs, le collectif met en place les méthodes et outils nécessaires à la rédaction de vos contenus rédactionnel en respectant :

  • votre ton (institutionnel, direct, informatif, décalé…) ;

  • votre niveau de précision (l’information n’est pas la même pour un enfant, un élu, le grand public…) ;

  • la capacité de compréhension de votre lectorat (spécialiste, initié, novice…).

puce-gris-color

Constats / 2

  • Le cerveau mémorise en priorité le visuel plutôt que le textuel.

  • La mise en évidence des niveaux de lecture par des styles graphiques adaptés, le choix des visuels qui accompagnent la publication, la décision de transmettre certaines données sous forme d’infographie… relèvent du domaine graphique.

  • La mise en scène graphique ne se fait pas au détriment de la qualité rédactionnelle. Au contraire, les deux formes doivent pouvoir se compléter harmonieusement.

puce-gris-color

Graphisme

  • Si vous le souhaitez, écriScience prend en charge la valorisation graphique des documents imprimés ou multimédia.

  • Intégrés au plus tôt du projet, graphisme et rédaction se complèteront au mieux.

  • Confier ces deux missions à un même partenaire permet d’en diminuer les coûts.